ÉDITORIAL par Stéphane Gaudet, rédacteur en chefGaudet Stephane

Tous enfants de Dieu 

Au début de l’été, le monde entier a eu les yeux tournés vers une grotte du nord de la Thaïlande où étaient coincés douze adolescents d’une équipe de soccer et leur entraîneur. Après leur sauvetage, ils ont raconté avoir survécu en buvant de l’eau sur les parois de la grotte et en priant. C’est l’entraîneur, ancien moine bouddhiste ayant vécu dans un monastère pendant 10 ans, qui les a fait prier et méditer, ce qui leur a permis de tenir le coup pendant neuf longs jours sans céder à la panique ni au désespoir. 

La Thaïlande est un pays à 94,6 % bouddhiste (recensement de 2015) et tous les enfants rescapés sont aussi de cette religion. Même s’ils n’ont pas prié le Dieu de Jésus Christ, je me suis réjoui, comme croyant, d’apprendre que les enfants avaient prié pendant ces neuf jours d’attente angoissante. Neuf jours, comme une neuvaine. 

edito01En 2004, alors sénateur d’État, Barack Obama avait affirmé en entrevue à une journaliste du Chicago Sun-Times : « Je trouve difficile à croire que mon Dieu enverrait les quatre cinquièmes de l’humanité en enfer. Je ne peux imaginer mon Dieu laisser brûler pour l’éternité un petit enfant hindou en Inde qui n’a jamais eu de contact avec la foi chrétienne. Ça ne fait tout simplement pas partie de mes croyances. » Il avait été critiqué par des chrétiens conservateurs pour qui une telle affirmation relève de l’hérésie. 

Dieu est le Père de toute l’humanité, pas seulement des chrétiens. Le pape François l’a rappelé en avril dernier alors qu’il visitait le quartier pauvre de Corviale, dans la périphérie romaine. « Nous sommes tous enfants de Dieu, tout le monde. Même les non baptisés ? Oui. Même ceux qui croient en d’autres religions, au loin, qui ont des idoles ? Oui, ils sont enfants de Dieu. » 

Il est bon de se souvenir de cette vérité ces jours-ci alors qu’on semble n’avoir plus honte d’être raciste ou xénophobe. Chez nos bons catholiques, parmi les fidèles qui fréquentent le Sanctuaire, et aussi chez nos abonnés, j’ai été témoin de propos et de comportements racistes inacceptables. L’Église catholique, par la voix du concile Vatican II, condamne fermement la discrimination et l’intolérance : « Nous ne pouvons invoquer Dieu, Père de tous les hommes, si nous refusons de nous conduire fraternellement envers certains hommes créés à l'image de Dieu. [...] L'Église réprouve donc, en tant que contraire à l'esprit du Christ, toute discrimination ou vexation opérée envers des hommes en raison de leur race, de leur couleur, de leur classe ou de leur religion » (Nostra Ætate, 5). 

Catholique et raciste ? Impossible ! Le racisme est incompatible avec la foi au Christ Jésus, ce juif qu’on a choisi de suivre, qui a si souvent loué et donné en exemple la foi d’étrangers et de païens. 

Avant de penser à convertir au Christ les personnes d’autres religions, convertissons nos cœurs, nous qui nous disons chrétiens. Manifestement, nous en avons besoin. 

logo PDF