LA BEAUTÉ SAUVERA LE MONDE par Sylvie Thibault

Protéger nos enfants

Thibeault Sylvie

la beaute 01Qu’on se le dise, l’heure n’est plus à prendre position pour ou contre la légalisation du cannabis. L’heure est maintenant venue de... vivre avec celui-ci!


En effet, en plein cœur de l’été, sous la chaleur de nos consciences endormies, la loi C-45 sur le cannabis a fait son bonhomme de chemin et entre en vigueur chez nous. L’objectif premier, dira notre premier ministre monsieur Trudeau à la Presse canadienne, étant de protéger nos enfants ! Hum...

Dans le résumé du projet de loi du gouvernement1, il est pourtant écrit que 16% des adolescents qui consomment de façon régulière du cannabis (drogue considérée comme douce) ont plus de chances d’« éprouver des déficits plus durables de la mémoire, de la concentration et d’autres fonctions cognitives ». Au grand jour, on nous mentionne aussi les problèmes de santé pouvant être associés, tels « la maladie mentale, les maladies respiratoires, le cancer et les maladies cardiovasculaires ». Mais comme les études sont « limitées » et « non concluantes », nous dit le texte, on oublie ça. Bonjour cobayes!

Pour mieux nous éclairer, et si nous posions notre regard sur un autre écrit, celui de l’Évangile? L’Évangile est clair et limpide : toute la dignité de l’être humain réside dans le fait qu’il est créé pour la liberté. « C’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage » (Galates 5,1).

la beaute 02La dignité et l’intégrité de la personne sont au cœur de cette heureuse nouvelle du Nouveau Testament. L’usage de la drogue atténue la pleine conscience, accentue les possibilités de dépendance. « Il est le symptôme d’un mal de vivre, d’une recherche de plaisir et d’une société inhumaine dans ses fonctionnements » (Conseil pontifical pour la Pastorale de la santé).

Aussi, à la suite de Jésus, nous sommes appelés à mettre le plus pauvre au centre de nos préoccupations et de nos décisions politiques, pour une société pleinement humaine. Tous ces adultes en gestation que sont les adolescents se trouvent fragilisés par la banalisation qu’engendre la légalisation du cannabis à des fins récréatives. Plus que jamais, les parents auront à éclairer la raison, la volonté et la responsabilité de leurs enfants. La famille, pour un monde sans drogue, est un allié sans contredit. La question reste à savoir si celle-ci est suffisamment outillée pour faire face à l’ampleur d’une telle situation qui infiltre toutes les sphères de la société.

Que sainte Hildegarde, docteur de l’Église, inspire notre époque. Cette femme d’une intelligence fine a pratiqué la médecine, la poésie et composé des musiques à faire planer les âmes. Au cœur de sa théologie se trouve l’être humain libre, intégré tant au plan physique, psychique que spirituel.

Pour protéger nos enfants, ne serait-ce pas là une belle option à proposer?

« Lorsque l'âme et le corps s’accordent dans leur rectitude, ils obtiennent dans une joie unanime des récompenses suprêmes. » — Hildegarde de Bingen

1. bit.ly/2w5J9VQ

ILLUSTRATION : Marjolaine Tremblay-Paradis

 

 

logo PDF