TREMBLEMENTS DE TÊTE par Sylvie Laroche

Photo Sylvie Laroche

Amen !

Le but de cette chronique qui prend fin était de sensibiliser les chrétiens à la santé mentale. Que (vous) restera-t-il? Quel regard posez-vous sur la vôtre? Les personnes aux prises avec des troubles de santé mentale peuvent-elles davantage considérer leurs amis chrétiens comme des alliés indéfectibles?

Avez-vous honte de vos difficultés de santé mentale? Croyez-vous (encore) que la santé mentale se résume à une question de bonne volonté, d’attitude et de pensées positives? Gardez-vous une distance face à l’un de vos proches avec des difficultés psychologiques? Ça m’arrive aussi...

Il ne s’agit pas de se blâmer. Il s’agit de faire la vérité avec soi et de se libérer de la honte. Oser s’avouer que mijotent en soi préjugés, craintes et résistances. L’autre finira par les percevoir, de toute façon. Il est humain d’avoir des préjugés. Il s’agit donc d’en devenir conscient afin de ne pas y enfermer quiconque. Empruntez le regard du Christ pour poser un regard authentique sur vous. Peu à peu, vous serez étonné de constater que votre regard sur l’autre changera... L’Esprit peut surprendre nos impuissances.

tremblement tete 01Se rapprocher pour devenir peu à peu alliés 

L’Évangile met en relief les petits (et grands) gestes de Jésus qui changent tout dans la vie des autres. Il réinstalle souvent les gens mis en retrait socialement dans une nouvelle communion. Jésus s’approche d’eux, les regarde avec bienveillance, les écoute, leur parle, les questionne, il marche avec eux. Pas besoin d’études supérieures en théologie pour imiter ces gestes d’amour de Jésus. Ou pour sensibiliser nos milieux de vie afin d’obtenir ou de développer des ressources, pour oser prendre la parole devant l’ignorance, pour devenir pair aidant en psychiatrie ou encore bénévole dans des organismes venant en aide aux personnes souffrant de maladie mentale et à leurs proches, etc. Bref, misez sur vos forces naturelles !

Une alliance dans la durée

Quand on s’effondre sous le poids des tremblements de tête, on a tant besoin d’un Simon de Cyrène à nos côtés pour nous aider à nous relever... Si vous saviez à quel point! Une alliance, comme celle dont je bénéficie, s’inscrit dans la durée, dans la répétition de pardons et de petits gestes. Apparemment anodins, ils ont pourtant un effet décisif en révélant une fidélité qui marque profondément le cœur.

Ainsi soit-il… 

De la même manière que nous manifestons notre adhésion à une prière, je termine cette chronique par « Amen ». Car tout comme une fin de prière, cette fin de chronique exhorte le passage à l’acte. Le livre des Actes des Apôtres rappelle d’ailleurs que l’Amour a converti leur regard et leur a inspiré des actes concrets. Heureux serez-vous en tant qu’acteur d’un tel amour auprès des gens souffrant mentalement... Et bienheureux seront-ils! Amen!